Conversation #1


Le pont noir #7 © Aurore

Je suis une curieuse...

L'autre jour, la petite famille au grand complet goûtait dans une crèperie de la rue du Taur.
A la table voisine, deux jeunes filles mangeaient.
Elles étaient très jolies et très bien habillées... la vingtaine conquérante et classieuse...
Malgré moi, je n'ai pu m'empêcher d'entendre, puis d'écouter leur conversation...

La plus élégante des deux, dans un petit tailleur noir, disait à l'autre :
"Moi je ne suis pas vénale, tu sais... Vénale, c'est quand on a envie de ce que possèdent les autres... Moi tu vois, j'aime le luxe, j'aime l'argent, mais je ne suis pas vénale... si je veux une belle voiture rouge, et bien je vais travailler pour l'avoir... si je veux du luxe, je vais tout faire pour en avoir dans ma vie... Non, je ne suis pas vénale : vénale c'est envier les riches..."

Un peu plus tard, la même :
"Tu sais, quand j'étais jeune, je traînais avec une bande de filles pas sympas... un peu racaille, tu vois... mais j'étais jeune, je suivais, je n'étais pas méchante... Ca me faisait rire tout ce qu'on faisait ensemble... ça me fait penser à cette fille là, qu'on asticotait tout le temps. Elle avait douze ans et elle faisait encore pipi au lit... c'est une maladie, tu sais... Je crois que ça s'appelle érunésie, quelque chose comme ça...oui c'est ça, c'est l'érunésie... Un jour cette fille, je ne sais plus pourquoi, on voulait l'obliger à sauter du haut d'un mur... (elle lève le bras, pour montrer la hauteur)... Pas très haut, hein... elle serait pas morte si elle avait sauté, bon peut-être qu'elle se serait cassée quelque chose... mais elle serait pas morte... enfin bref, elle n'a pas voulu ! Qu'est-ce qu'on a pu la traiter et l'embêter !...
Ouais, je faisais n'importe quoi avec cette bande... Toutes ces filles, je ne les vois plus, je ne sais pas ce qu'elles deviennent...
Mais l'autre jour, c'est rigolo, je marchais dans la rue, et je la vois : la fille qu'on embêtait...
Je la rattrape et je lui dis : "Bonjour Christelle, tu vas bien". J'ai vu dans son regard qu'elle m'avait reconnu. Elle m'a juste dit bonjour du bout des lèvres, puis elle a baissé la tête et elle est partie... Ca m'a fait mal, tu vois, cette fille là, qui ne voulait pas me voir... Tu me connais, tu sais comment je suis, gentille et tout... je ne voulais pas lui faire peur... mais pourtant elle m'a fui... (silence)
Elle ne serait pas morte, tu sais, si elle avait sauté..."

Je les regarde plus attentivement.
La jeune fille en tailleur est blonde ; de belles boucles régulières lui encadrent le visage, qu'elle a enfantin. elle a du rose aux joues, un rouge discret aux lèvres. Elle boit une bière à la bouteille.
Son amie est brune. Elle porte un pantalon noir et une chemise cintrée ; elle n'est pas maquillée.
Elles profitent d'une des dernières journées ensoleillées, pour boire un coup au soleil...

J'imagine toutes les autres filles, la bande, Christelle...
J'espère qu'elles aussi devisent, entre amies, tranquilles, vêtues d'un petit tailleur noir ou autre...
J'espère également pour elles que les charivaris de l'adolescence fondent doucement... sous les rayons mitigés du soleil du présent.